Douleurs chroniques

Comment gérer la douleur par l’hypnose ?

Gestion de la douleur

La douleur est un signal du corps qui nous prévient d’un dysfonctionnement, d’un malaise, mais une fois le message reçu et les précautions prises pour se protéger, que faire de la douleur qui reste ?

L’hypnose contribue au relâchement des tensions, à l’acceptation et la libération des émotions jusque là refoulées en soi – et l’acquisition de la perception que le symptôme est en fait un message important du corps – qui amèneront la réduction progressive du dit symptôme.

S’agissant de la douleur chronique, elle relève d’un processus éminemment subjectif dans lequel sont étroitement liées les composantes somatiques et psychologiques.

Intérêt de l’hypnose :

Elle est particulièrement indiquée grâce à ses protocoles d’analgésie (diminution de la douleur) et d’anesthésie (insensibilisation face à la douleur), efficaces pour apaiser des douleurs chroniques :

Migraines, céphalées, fibromyalgie, arthrose, rhumatismes, … Problèmes psychosomatiques, souvent consécutifs à un choc émotionnel causant un déséquilibre intérieur (à condition que cela soit dénué de toute cause médicale), tel que les irruptions cutanées (eczéma, urticaire, psoriasis), douleur musculaire (contracture, …)

L’hypnose et les TCC (Thérapies Cognitives Comportementales) sont de plus en plus utilisées dans les Centres d’Evaluation et de Traitement de la Douleur hospitaliers (CETD)