Hypnose pour gérer les troubles sexuels chez la femme

Troubles sexuels féminins ?
L’Hypnose, une solution pour traiter le vaginisme, la frigidité…. !

Les troubles sexuels chez la femme sont nombreux, et peuvent avoir des répercussions plus ou moins importantes sur la vie intime du couple. Souvent ignorées, ces dysfonctions sexuelles peuvent toutefois faire l’objet d’une prise en charge efficace.

La dysfonction sexuelle féminine peut revêtir des formes diverses :
la sécheresse vaginale : le manque de lubrification vaginale peut rendre la pénétration douloureuse.
le vaginisme : la contraction incontrôlée des muscles périnéaux et vaginaux rend la pénétration impossible.
la dyspareunie : la pénétration provoque des douleurs vaginales plus ou moins intenses .
l’anorgasmie : il s’agit d’une absence d’orgasme vaginal.
la frigidité : il s’agit d’une absence totale de plaisir (vaginal et clitoridien)
la perte de sensations : il s’agit d’un manque de réactions face à la stimulation sexuelle.

Certaines femmes ont des relations sexuelles sans plaisir et ne connaissent pas l’orgasme. Et ce, alors que désir est là, l’envie de son partenaire aussi, les picotements dans le bas du ventre bien présents et pourtant …
Comme pour tout ce qui concerne la sexualité, l’absence de plaisir chez la femme est le plus souvent d’origine psychologique. Aussi est-il nécessaire de rappeler que la clé d’une sexualité épanouie et heureuse se trouve en soi. Cela passe par des étapes incontournables :

Apprendre à lâcher-prise

Atteindre l’orgasme ou plus simplement prendre du plaisir lors des relations sexuelles n’est possible que lorsqu’on accepte de lâcher-prise. Or, de nombreuses femmes sont souvent dans le contrôle, bien plus que les hommes. Loin de n’être qu’une observation empirique, il s’agit d’un fait

observable dans le cerveau. En effet, des observations faites lors d’IRM fonctionnelles ont révélées que la zone du cortex orbito-frontal qui gère « le quant à soi », (une zone doit se « débrancher » pour atteindre un orgasme) se déconnecte très vite chez l’homme grâce à l’action de la testostérone. Or, les niveaux de testostérone étant moins élevés chez la femme, logiquement, cette « déconnexion » prend plus de temps…

Ne pas se fixer l’objectif d’obtenir un orgasme toute de suite

En effet, le plaisir dans la relation sexuelle existe sans l’orgasme. Cette apprentissage se fera au fil de l’eau et des rapports ». Les femmes et les hommes apprennent tous les jours sur leur plaisir et sur la manière de l’obtenir ou de l’offrir. Il n’existe aucune règle ni mode d’emploi. Cette quête est personnelle.

Un problème de communication dans le couple

En effet, l’absence d’orgasme peut s’expliquer par une « mésentente » dans la façon d’arriver au plaisir, comme savoir si l’orgasme est atteint seule… ou pas.

Si oui, ce trouble de plaisir est probablement dû à un problème « opératoire » du couple. Dans ce cas, il est essentiel de dédramatiser et communiquer pour arriver à un plaisir commun. La femme peut guider son partenaire, prendre la maitrise de la situation ; quant au partenaire, il peut modifier sa manière de faire l’amour.

Au même titre qu’un sexologue, je suis un professionnel qui peut vous recevoir dans mon cabinet pour vous aider à faire évoluer votre problème grâce à l’hypnose sans aucun jugement de valeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *